La section sportive Football et ses « stars »

La section sportive Football et ses « stars »

« Numan et Jardel nous entrainent ! »

Sous un beau soleil, deux anciens élèves du collège Gutenberg de Malesherbes,
élèves de la Section Sportive, joueurs du SC Malesherbois Football et joueurs de
centre de formation, sont venus ce jeudi 3 Juin 2021 réaliser un entraînement de la
section sportive à la Fontaine à Joigneau avec Dominique.
Après un « débrief » avec eux sur leur cursus scolaire et sportif, Numan BOSTAN et
Jardel SECO GOMES les ont aidé à progresser dans l’entrainement du jour.

De très bons conseils et ce fût mémorable…

Cursus Jardel
2009/2011 collège Gutenberg
2010/2014 SC Malesherbois
2014/2019 La Berrichonne de
Châteauroux
2019/2020 CA Pontarlier

Cursus Numan
2009/2013 SC Malesherbois
2009/2011 collège Gutenberg
2011/2013 pôle chateauroux
2013/2018 Fc Toulouse
(aspirant / pro)
2015 champion
d’Europe U17
2017 Club turc
Glençlerbirligi

Merci à Numan et Jardel pour être venus ensemble avec leur joie de vivre et cette
passion commune !

Pourquoi Noël dure et plaît autant aux petits qu’aux grands ?

Pourquoi Noël dure et plaît autant aux petits qu’aux grands ?

Noël ! Quelle grande fête ! Saviez vous vous qu’elle existait depuis l’époque des romains ? Aujourd’hui nous allons voir les 5 points qui expliquent pourquoi cette fête de Noel dure depuis l’Antiquité.
Juste avant, retournons au commencement : Noël, à l’époque inventée par les romains, est une fête chrétienne qui célèbre la naissance de Jésus de Nazareth fils de Dieu. La première célébration chrétienne a lieu le 25 décembre 336 à Rome.

Pour en savoir plus sur l’histoire « mouvante » de Noël, n’hésitez pas à consulter l’article du journal Slate  

1

Noël dure pour tous les plaisirs et la joie d’être en famille. C’est une fête pleine de traditions qui fait remonter de très bons souvenirs ! (Mme Lamargot)

2

Noël est une fête très bénéfique notamment pour les ventes de : Jouets, décorations, chansons (CD), livres et encore pour ses films.
Les marchés de Noël sont également bénéfiques et très appréciés par tous les adeptes de Noël.

3

Noël fait partie des fêtes les plus gourmandes qui excitent tous les amateurs de bonne gastronomie. Notamment pour sa fameuse dinde au marrons, la buche de Noël ou encore pour ses petites pâtisseries comme les truffes au chocolat, les pains d’épices et les sablés.

4

C’est une fête magnifique. Ses décorations sont incroyables autant dans les vitrines des magasins, que dans les rues.

5

Noël est une fête traditionnelle, bénéfique, gourmande ou encore magnifique mais elle est surtout magique car le secret de Noël est bien-sûr le fait de pouvoir s’arrêter ne serait-ce qu’un petit instant pour se dire que les enfants de la terre sont heureux et que les adultes le sont aussi.

Louanne

Le délice à la mousse au chocolat

Le délice à la mousse au chocolat

Bonjour, aujourd’hui, nous allons faire une buche de Noël à la mousse au chocolat. J’ai déjà réalisé cette recette et j’ai adoré.

Pour cette recette, il nous faut donc :

Pour le biscuit : 140 g de sucre, 150g de farine, 3 œufs, 1 demi citron, 1 demi paquet  de levure, 1 paquet de sucre vanillé, et 1,5 cl de liqueur de fruit.

Pour la mousse au chocolat : 100g de chocolat et 3 œufs.

Pour le nappage : 120g de beurre doux, 100g de sucre glace, 1oeuf, 2 cuillères de café (café soluble) et 2 cuillères de soupe de liqueur de fruit pour le parfum.

Pour les ustensiles : 1 fouet, 1 four, 1 casserole, 1 spatule, 1 couvercle et un réfrigérateur.

Maintenant place à la préparation.

Etape 1 : pour le biscuit, battre le sucre et les jaunes d’œufs jusqu’à blanchissement puis ajouter le jus de citron.

Etape 2 : Ajouter la levure, une pincée de sel, le sucre vanillé, la farine et les blancs battus en neige.

Etape 3 : Huiler une plaque à biscuit et couler la pâte dessus.

Etape 4 : Cuire au four (thermostat 7/210°C) pendant 10 petites minutes sur la partie supérieure du four. Puis faire refroidir le biscuit sur sa plaque.

Etape 5 : pour la mousse au chocolat, faire fondre le chocolat au bain-marie.

Etape 6 : Casser les œufs en séparant les jaunes des blancs.

Etape 7 : Ajouter une pincée de sel aux blancs et les battre en neige.

Etape 8 : Verser peu à peu le chocolat fondu sur les jaunes en remuant énergiquement.

Etape 9 : Incorporer les blancs avec une spatule.

Etape 10 : Mettre la préparation au réfrigérateur.  Une fois le biscuit refroidi, le démouler sur un torchon, qui aura été lavé sans adoucissant pour ne pas donner l’odeur au gâteau. Etape 11 : Découper la croûte du dessus du biscuit. Diluer la liqueur dans 3 cl

Etape 12 : Tartiner alors le biscuit avec la mousse au chocolat.

Etape 13 : Ensuite rouler très délicatement le biscuit tartiné et envelopper le tout dans le torchon. Déposer la préparation au réfrigérateur pendant au moins 2 ou 3 heures pour que la mousse soit bien prise.

Etape 14 : Pour la crème au beurre, faire mousser le beurre et le sucre glace, ajouter l’œuf puis le café (dilué dans un fond d’eau) et la  liqueur de fruit.

Etape 15 : recouvrir le biscuit roulé sorti du torchon de la crème au beurre. Passer la buche au réfrigérateur toute une nuit.

Je vous souhaite un Joyeux Noël et une bonne dégustation si vous avez décidé de faire cette recette. 

 Léna

Les « pourquoi » de Noël

Les « pourquoi » de Noël

Nous allons vous présenter quelques infos autour Noël, et démontrer que certains clichés sont faux.

 Noël a deux significations différentes, une religieuse qui correspond à la naissance de Jésus Chris, et une culturelle. Pour les athées, en effet, Noël est une fête sans raison particulière, sans doute commerciale car il nous incite à acheter des cadeaux, des décorations et de quoi remplir la table de Noël (avec la nourriture délicieuse qu’on mange à ce moment-là !).

D’où vient le sapin ?

Boniface, un moine voulant prouver à la population que le chêne n’était pas un arbre sacré, décida d’en abattre un. « En tombant, l’arbre écrasa tout se trouvant sur son passage à l‘exception d’un jeune sapin. » Puis dans son hystérie, il a déclaré « Désormais, nous appellerons cet arbre, l’arbre de l’enfant Jésus. » On l’a mentionné « arbre de Noël » pour la première fois en Alsace. Il était décoré de pommes, confiseries et des gâteaux. Ce sont les protestants en 1560 qui développèrent la tradition pour se démarquer des catholiques qui n’adhéraient pas à leurs pratiques religieuses.

Pourquoi le père Noël est-il rouge ?

A l’origine, le père Noel est une personnification athée du père Nicolas. Le personnage rassurant et gentil du père Noël est vite exploité dans le monde de la publicité. De grandes marques telles que Coca Cola n’ont pas hésité à s’en inspirer.  En 1931, cette marque de boissons prend le Père Noel comme la vedette de ses campagnes publicitaires. Cette contribution apporte de changements considérables au niveau de l’allure vestimentaire du personnage. Les robes religieuses longues sont en effet désormais délaissées au profit des pantalons, ainsi que des bottes. À partir de là, le Père Noël est devenu un personnage plus jovial et plus chaleureux. Si les habits rouges sont de plus en plus éclatants et plus vifs, c’est justement pour témoigner la joie de vivre avec les produits de Coca Cola. Cette nouvelle représentation du Père Noel s’impose en Europe, notamment en France dès les années 1950, puis dans l’hémisphère sud.

Et voila, vous, pouvez maintenant vous vantez d’être devenu un as des légendes de Noël !

 

                                                                                                                                                                                            Laura et Clément

Aux délices des anges, la lecture toute douce à ne pas louper !

Aux délices des anges, la lecture toute douce à ne pas louper !

Si vous avez envie d’un livre qui se passe au moment de noël, qui est romantique,
et qui, en plus, tourne autour de la pâtisserie, ce livre est fait pour vous !

Tout d’abord on suit Anya, 13 ans. Elle quitte Cracovie pour emménager à Liverpool, ou, son père lui avait promis une grande et belle maison… mais rien ne se passe comme elle l’avait prévu ! Mais un certain garçon se nommant Dan, un garçon rebelle, pourrait bien lui donner l’envie de rester dans cette toute nouvelle ville qui lui semblait sans intérêt jusqu’à présent…

Il faut savoir que dans ce livre on ne parle pas que d’amour encore et encore. Non on traite aussi d’autres sujets tel que l’intégration au sein d’un nouveau collège, les problèmes familiaux, l’amitié, l’adolescence et le sujet de l’argent, de la « pauvreté » et j’ai trouvé ça touchant parfois. Cathy Cassidy a vraiment réussi à bien parler de ce sujet sans que ne l’on parle QUE de ca ! Je trouve que la pâtisserie vient comme « apaiser » le roman et que c’est un peu la source de gaieté de ce livre. Il n’est pas très long, 220 pages.

Comme toujours cette autrice ne m’a pas déçu et je ne suis pas la seule à le penser :
« -J’ai beaucoup aimé ce roman car il n’est pas exagéré, je me suis vite attachée à Anya et je trouve que Cathy Cassidy ajoute beaucoup de gourmandise à ses romans ! » (Louanne)

« Gros coup de cœur!! » (cerisiers sur Babélio)

« Une lecture agréable! » (Megaworld sur Bablio)

Pour résumer, c’est un livre qui traite plusieurs sujets importants et intéressants. Après je doute qu’il puisse plaire à tout le monde. Il plaira principalement à ceux qui aiment les romans d’amour sans s’attendre à quelque chose d’exceptionnel ou de nouveau.
Pour ma part je l’ai bien aimé mais il ne fera pas parti de mes coups de cœur car j’ai bien aimé lire ce livre mais il ne m’a pas embarqué et marqué comme certains l’ont fait. Et si vous avez envie de le lire, n’hésitez pas à le retrouver au CDI !

Loudjouss

Faut il protéger les loups ?

Faut il protéger les loups ?

J’ai choisi d’écrire cet article car cela me tient à cœur de montrer que les loups ne sont pas forcément, ce que l’on prétend, des êtres uniquement malveillants.  Le retour naturel du loup est soutenu par des associations comme FÉRUS (Association nationale pour la défense et la sauvegarde des grands prédateurs) ou le WWF (de l’anglais : World Wildlife Fund) ; et combattu par les éleveurs.

Quel est le point de vue des éleveurs ?

Les éleveurs sont notamment en colère contre le retour du loup, car les loups sont des carnivores qui peuvent s’attaquer aux troupeaux d’élevage en montagne de moutons ou de chèvres (ce qu’on appelle les ovins).

Les éleveurs se mobilisent de plus en plus contre le plan national consacré aux loups en France, en réalisant par exemple des manifestations comme à Lyon en janvier 2019. Ils craignent les « massacres » réalisés par les loups. En 2017, selon Libération, plus de 9 000 bêtes, surtout des ovins (chèvres, moutons) ont en effet été tuées par le loup en France en 2015, sur un ensemble de 8 millions de bêtes.

Pour répondre à ces attaques de loups, l’Etat autorise chaque année un certain nombre d’abattements légaux de loups, malgré le statut de protection de l’espèce. En 2016, le plafond de 34 autorisations de tuer un loup a été relevé à 40. Cela n’a pas plu aux associations environnementales. 

Selon Ludovic Rouvière éleveur en Lozère : « Pour moi, le constat est sans appel : la croissance du nombre de loups est incompatible avec l’élevage en plein air de moutons et de bovins. Elle rend impossible la pâture de ces animaux durant plusieurs mois de l’année. Le risque est trop grand, vu le nombre d’animaux – près de 9000 ! – tués par des loups. »

Quel est le point de vue des associations environnementales ?

Le loup est une espèce protégée car on l’a exterminé dans la seconde moitié du 19e siècle en Europe et en Amérique du Nord. Son espèce était éteinte en France. Selon Férus, le retour officiel du loup en France date de 1992. Depuis l’Italie, l’espèce a rejoint naturellement la France. L’espèce est encore vulnérable, sensible au braconnage et aux tirs autorisés par l’État français.

Le loup est un animal plutôt discret et craintif ; il n’attaque pas l’homme. Le loup est en effet un carnivore qui adapte son régime alimentaire selon la région où il vit ou la saison : il peut manger différents types d’animaux comme des chamois, des cerfs, des mulots, des lièvres, des moutons, etc.

Il y a environ 530 loups en France. Le WWF développe des programmes et mène une campagne de sensibilisation pour le loup. Le WWF et FÉRUS recherchent des solutions pour atténuer le conflit Homme-loup, en contribuant à faire aimer et apprécier cet animal.

Selon Jean-Marc Landry biologiste, éthologue, spécialiste du loup : « Sincèrement, je crois qu’il est possible que le pastoralisme, inscrit depuis si longtemps dans notre culture et essentiel pour le maintien de la biodiversité, cohabite avec le loup. Ce dernier est notamment le régulateur de la présence des grands ongulés dans les milieux forestiers et un ambassadeur de toutes les autres espèces à protéger d’urgence. »

 

Quelques associations environnementales essaient de réintégrer  le loup. Je pense que le loup serait bénéfique pour l’environnement comme dans le parc de Yellowstone aux USA. Le loup n’est pas dangereux pour l’Homme, depuis des générations les hommes ont toujours eu peur du loup car avant ils s’attaquaient aux troupeaux. Pour nous, les hommes sont bien plus sombres que ces êtres bienveillants, ils peuvent faire des amalgames.  

Ilona et Naomi