Le succès du film d’animation réalisé par des 6èmes

Le succès du film d’animation réalisé par des 6èmes

Durant l’année scolaire 2021-2022, les élèves des classes de 6e6 et 6e2 ont créé un film d’animation, dans le cadre du cours d’Arts plastiques de Mme Naccaro. Pour la réalisation du film, ils ont utilisé ni crayon ni cahier ni peinture juste un décor, des figurines de 20cm et un appareil photo.

le résumé : C’est l’histoire d’un petit garçon qui se prenait pour un super-héros et qui se faisait harceler. Il n’avait pas d’amis. Il se faisait racketter et il était exclu du reste de sa classe. Un jour, il en a eu marre et en montant les escaliers, il pensa à des choses comme « je suis inutile » ou encore « pourquoi ça m’arrive à moi » puis il ouvre une porte et… je pense que vous connaissez la suite.

● la réalisation du film :

1. les images : un film d’animation est un film réalisé image par image, c’est-à-dire qu’on prend une photo puis on déplace un tout petit peu les personnages pour ensuite reprendre une photo (1sec = 24 images). C’est donc long car il faut beaucoup d’images pour faire un court métrage de quelques minutes. Il y avait plusieurs rôles à jouer: 

  • un élève devait vérifier qu’on voit bien les personnages qu’il faut et surtout qu’on ne voit pas ce qu il ne faut pas (c’est à dire les élèves)
  • un autre élève prenait les photos.
  • un autre faisait le clap indiquant qu’on pouvait prendre la photo.
  • un autre élève notait un trait dans un cahier pour chaque cliché pris.
  • et bien évidement ceux qui bougent les personnages.

2. La bande son : Plusieurs enregistrements ont été pris durant nos cours de musique puis les meilleurs parties de chaque enregistrement ont été monté ensemble. Tout, à part la sonnerie, provient de ses enregistrements, même le bruit qu’on entend quand le héros monte les marches {il a été réalisé par un élève de l’atelier percussions}.

3 . le texte : En cours d’ E.M.C, nous avons tous réfléchi aux phrases que pourrait dire le harcelé et les harceleurs, nous avons sélectionné les meilleures et nous les avons dîtes durant les enregistrements .                    

●Une victoire au niveau académique :  Nous sommes très fiers car nous avons remporté un concours « Non au harcèlement », au niveau de l’académie d’Orléans-Tours.

Il y avait deux catégories :

  • Vidéo
  • Affiche

Dans chacune des deux catégories il y avait un gagnant chez les élémentaires, les collèges et les lycées. Nous avons donc remporté le prix pour la vidéo au niveau « collège ».

Alors un lundi après-midi 3 élèves de la classe de 6°6,  Léonie, Licia et moi même sommes allées à Orléans pour la remise des prix. Les élèves des deux classes ont reçu un diplôme chacun et 200 euros ont été offert à l’établissement. Le jury a dû reconnaitre les effort fournis pour faire un film d’animation. 

Vous pouvez visualiser notre film d’animation ci-dessous ! Bon visionnage !

 

Pour visualiser les productions lauréates au niveau national, cliquer sur : Site « Non au Harcèlement »  

Création d’une fresque citoyenne

Création d’une fresque citoyenne

Ce lundi 24 juin a eu lieu l’inauguration d’une fresque « citoyenne » par la Maire de Malesherbes, Delmira Dauvilliers, au gymnase Alain Mimoun.

Cette année, l’école Château-Vignon et le collège Gutenberg de Malesherbes ont décidé de s’associer afin de créer une fresque citoyenne.

Au côté d’une artiste, Caroline Delbaere, la classe de CM2 de Christine Chartier et les classes de 6e1 et 6e3 de Philippe Champarou ont dessiné et peint chaque semaine afin de représenter à travers cette fresque les valeurs de la République : la liberté, l’égalité et la fraternité.

Cette fresque a donc été inaugurée en présence de Delmira Dauvilliers, très fière du thème choisi et de l’investissement des élèves dans ce projet. Elle a d’ailleurs voulu que deux élèves, un CM2 et une sixième, viennent couper le ruban à ses côtés, estimant qu’ils le méritaient amplement.

À la suite de ce projet, des membres de l’Espace Jeune de Malesherbes sont également venus au collège afin de créer un court-métrage sur la fresque et sur la citoyenneté en général avec des élèves de troisième.