Interclasses de 4ème et 3ème – 2018/2019

Interclasses de 4ème et 3ème – 2018/2019

Jeudi 20 décembre, ce fut au tour des classes de quatrième et de troisième de se dépenser durant un tournoi de basketball et de handball.

4ème 1 contre 4ème 4.

4ème 5 contre 4ème 3.

4ème 4 contre 4ème 2.

Tous étaient prêts, à huit heures (4èmes) ou à dix heures (3èmes), pour jouer et  pour encourager les participants.

 

 

 

L’ambiance était au rendez-vous, les élèves étaient, comme chaque année, déterminés à gagner la première place.

Pour les quatrièmes, ce sont les classes de M. Pierre I qui sont arrivées en tête au basketball avec tout d’abord les 4èmes 4 puis les 4èmes 1. En troisième et quatrième position, nous retrouvons les 4èmes 3 ainsi que les 4èmes 2, entrainés par M. Pierre V. Et pour finir, la dernière place a été attribuée aux 4èmes 5 de Mme Chacqueneau.

Toutes les classes de 3ème avant le début des matches.

 

Au handball, les troisièmes obtiennent de bons résultats : les 3èmes 4 (M. Pierre I) arrivent premiers, les deuxièmes sont les 3èmes 5 (Mme Chacqueneau), suivis par les 3èmes 1 (M. Pierre I) et les 3èmes 6 (Mme Chacqueneau). Enfin, les 3èmes 2 et 3èmes 3 (M. Pierre V), qui se seront battus jusqu’au bout, arrivent en dernière place ex aequo.

 

3ème 1 contre 3ème 3.

Premier match des troisièmes filles.

Interclasses de 6ème et 5ème – 2018/2019

Interclasses de 6ème et 5ème – 2018/2019

C’est dans la matinée du mardi 18 décembre que les classes de sixième et cinquième du collège ont fait leurs interclasses de basketball et de handball.

Premier match de sixièmes filles.

Match de sixièmes garçons.

Tout s’est déroulé dans la bonne humeur, les élèves étaient contents et avaient la volonté de faire gagner leur classe.

Après un beau tournoi de basketball, ce sont les 6èmes 2,  6èmes 1 et 6èmes 4 qui ont atterri sur le podium (classes de Mme Geremia-Otero), suivis des 6èmes 3, 6èmes 6 et 6èmes 5 de Mme Chacqueneau et M. Ledru.

Les supporters sur le côté du terrain.

5ème 1 contre 5ème 3.

Du coté des cinquièmes, les scores du handball étaient très serrés, ce qui a mené à trois places ex aequo au lieu de six différentes.

 

 

Ce sont les 5èmes 5 et 5èmes 6 de M. Pierre V qui arrivent en tête. Ensuite, les 5èmes 1 et 5èmes 4 de Mme Geremia-Otero ont réussi à assurer la deuxième place. En troisième position, nous retrouvons les classes de 5ème 3 et 5ème 2, entrainées par M. Pierre I, qui ont su faire de belles choses malgré leur position finale.

Cette succession de petits matches a su créer, voire accentuer la cohésion qu’avaient déjà certaines classes.

Les cinquièmes filles.

5ème 2 contre 5ème 4.

 

Exposition sur la laïcité au CDI

Exposition sur la laïcité au CDI

Du 3 au 21 décembre 2018, découvrez l’exposition sur la laïcité exposée au CDI : 10 panneaux qui nous questionnent sur le rapport de la laïcité aux religions, à la liberté d’expression, aux différences culturelles, à la tolérance, à notre culture commune, etc.

Cette exposition, mise à disposition par la Bibliothèque Nationale de France, propose, dans une mise en page graphique, un éclairage sur des notions mises en perspective et accompagnées de documents issus des collections de la BnF (estampes, dessins de presse…).

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter l’exposition interactive en ligne de la B.N.F. :

De l’importance du lien entre l’Observation (physique) et la Démonstration (mathématique)

De l’importance du lien entre l’Observation (physique) et la Démonstration (mathématique)

Les mathématiques et la physique sont deux sciences très intimement liées l’une à l’autre.

Pourtant, il semble que pour comprendre le monde qui nous entoure (au sens des “phénomènes physiques”) il suffit de regarder et de constater. Mais nous nous rendons rapidement compte que cela n’est pas suffisant. En effet, une personne peut  “regarder” et “constater” en allant dans un champ et regardant l’horizon que la Terre est plate (ou suffisamment plate) , et que par conséquent il peut graver dans le marbre pour toujours : La Terre est plate.

Cependant, une investigation plus poussée par l’étude des constellations dans le ciel, la trajectoire visible du Soleil durant l’année, l’existence de satellites gravitant autour de la Terre (nous fournissant notre 4g quotidienne ou informant nos GPS) ou encore le raisonnement et l’expérience d’Ératosthène sur la rotondité de la Terre durant l’Antiquité, etc… nous prouvent le contraire.

Ainsi, il est important d’étudier les phénomènes qui se manifestent près de nous par le biais de la logique pour les comprendre et par l’expérience pour en confirmer nos conclusions (ou pour inspirer nos conjectures).

Comme le disait Claude Bernard (Biologiste, Médecin, Physiologiste, Scientifique (1813 – 1878)) :

“L’expérience est une observation provoquée dans le but de faire naître une idée.”

Et voici une assez courte vidéo de l’un des meilleurs vulgarisateurs scientifiques, Etienne Klein, qui illustre parfaitement le lien entre observation et déduction scientifique en racontant l’histoire de la chute des corps, à comprendre “comment fonctionne la gravité sur Terre” et l’expérience de pensée de Galilée (1564 – 1642) ainsi que celle d’Albert Einstein (1879 – 1955).

Quod erat demonstrandum !

J. POTIER