Création d’une fresque citoyenne

Création d’une fresque citoyenne

Ce lundi 24 juin a eu lieu l’inauguration d’une fresque “citoyenne” par la Maire de Malesherbes, Delmira Dauvilliers, au gymnase Alain Mimoun.

Cette année, l’école Château-Vignon et le collège Gutenberg de Malesherbes ont décidé de s’associer afin de créer une fresque citoyenne.

Au côté d’une artiste, Caroline Delbaere, la classe de CM2 de Christine Chartier et les classes de 6e1 et 6e3 de Philippe Champarou ont dessiné et peint chaque semaine afin de représenter à travers cette fresque les valeurs de la République : la liberté, l’égalité et la fraternité.

Cette fresque a donc été inaugurée en présence de Delmira Dauvilliers, très fière du thème choisi et de l’investissement des élèves dans ce projet. Elle a d’ailleurs voulu que deux élèves, un CM2 et une sixième, viennent couper le ruban à ses côtés, estimant qu’ils le méritaient amplement.

À la suite de ce projet, des membres de l’Espace Jeune de Malesherbes sont également venus au collège afin de créer un court-métrage sur la fresque et sur la citoyenneté en général avec des élèves de troisième.

Spectacle de fin d’année 2019

Spectacle de fin d’année 2019

Vendredi 14 juin, au centre culturel du Grand Ecrin, a eu lieu le spectacle annuel de fin d’année du collège.

Au programme, la troupe de théâtre de Monsieur Fleury, le groupe langue des signes de Madame François, la chorale de Madame Walczak et la gymnastique UNSS de Madame Otero.

Atelier théâtre

Le spectacle de fin d’année a débuté aux alentours de 20 heures avec « La leçon de Mme Chocotoffva », une pièce de théâtre écrite par des élèves de 12 ans et leur professeur du lycée français de Varsovie (Pologne).

Cette pièce a été interprétée par 12 élèves de Monsieur Fleury. Elle parle d’une classe qui attend son professeur. Comme celui-ci est en grève et que le personnel encadrant ne peut pas assumer toutes les classes, c’est donc Mme Chocotoffva, un agent chargé de la propreté du collège, qui prend la classe en main.

Atelier langue des signes

Dans le cadre de l’atelier Langue des Signes Françaises (LSF) avec Madame François, professeur de langue des signes et partenaire du collège, quatre élèves ont interprété « Quand on arrive en ville » (extrait de la comédie musicale « Starmania »).

Chorale

Après s’être produit sur la scène de St Jean le Blanc avec d’autres chorales des collèges du Loiret, les élèves de Madame Walczak ont fait leur show devant les élèves, parents d’élèves et personnel du collège.

Ils ont réinterprété la célèbre comédie musicale « Starmania », créé 40 ans plus tôt, par Michel Berger et Luc Plamandon et actuellement une des comédies musicales les plus jouées au monde.

Les solistes, Laly Lefèbvre, Elisa Hazard, Laura Garreau, Maëva Vivès, Clémence Morand et Sacha Borreill, ne se sont pas défilés malgré le monde présent dans la salle.

U.N.S.S Gymnastique

Pendant que les choristes et solistes de Madame Walczak se produisaient, certains gymnastes ont fait des chorégraphies à leurs côtés :

« Quand on arrive en ville » : Gonçalo Furtado Borges
« Banlieue Nord » : Maëllys et Anaë Pointeau
« Monopolis » Assya Charki
« Le monde est stone » : Maëllys Pointeau

Par la suite, après la comédie musicale, chacun leur tour et par petits groupes, les gymnastes ont fait leurs chorégraphies sur des musiques plus récentes telles que « Rather be » de Clean Bandit, « Diamonds » de Rihanna ou encore « Call out my name » de The Weeknd.

Félicitations à tous les élèves qui ont participé au spectacle et à son déroulement !

Bravo aux professeurs pour avoir entraîné les élèves à ces performances remarquables !

Remerciements

La ville de Malesherbes et Monsieur Clément, directeur du Grand Ecrin, pour le prêt du centre culturel ;
Monsieur Tripot pour la régie et les agents techniques du Grand Ecrin pour leur investissement ;
Madame François pour la LSF.

 

Finale des joutes oratoires Gutenberg/Denis-Poisson

Finale des joutes oratoires Gutenberg/Denis-Poisson

Ce jeudi 13 juin a eu lieu la finale des joutes oratoires entre le collège Gutenberg de Malesherbes et le collège Denis-Poisson de Pithiviers.

La finale a débuté à 14 heures, dans la salle polyvalente du collège Denis-Poisson.

Les huit finalistes étaient :

GUTENBERG / DENIS-POISSON

Aaron Voisin / Lucie Duteil

Marilou Lavault / Léa Alves

Clara Lecointe / Lianéla Routier 

Baptiste Venzac / Ilona Saillard 

Pour débuter cette finale, Monsieur Gilet, Principal de Malesherbes et Monsieur Bolo-Lumbroso, Principal de Pithiviers, n’ont pas hésité à faire un discours dans lequel ils ont notifié, au-delà de la compétition, l’importance du fair-play et de l’amusement.

De plus, Monsieur Gilet a précisé que ces concours d’éloquence serviront à tous, gagnant ou pas. En effet, cela permet de s’entraîner pour les oraux du brevet ou même du baccalauréat, mais aussi plus loin dans l’avenir, lors d’un entretien d’embauche ou si l’un d’entre eux souhaite continuer ces concours.

Avant de débuter les duels, le discours sur « les violences faites aux femmes » de Chloé Ponce-Voiron, lauréat du concours d’éloquence nationale, a été diffusé au public et son discours de motivation écrit spécialement pour les élèves-orateurs a été lu par Madame Delas.

Au cours de cet après-midi, les huit élèves se sont prêtés à quatre sujets :

  • « La démocratie est-elle un régime idéal ? »
  • « Le bonheur dépend-il de notre relation aux autres ? »
  • « Est-il possible de choisir sa vie ? »
  • « L’art peut-il changer le monde ? »

LES GAGNANTES

1. Lianéla Routier  (Denis-Poisson)

2. Clara Lecointe (Gutenberg)

3. Marilou Lavault (Gutenberg)

La gagnante a reçu une coupe, qui restera dans son établissement et qui sera remise en jeu, chaque année à venir. Puisqu’en effet, nous essayerons de faire perdurer dans le temps ce concours d’éloquence, ces joutes oratoires, entre collèges.

Lianéla Routier a également été récompensée par un abonnement d’un an aux spectacles du Théâtre des Minuits, ainsi qu’un trimestre de cours de théâtre.

Cet après-midi d’échange s’est achevé autour d’un goûter tous ensemble, orateurs, jury, organisateurs et public.

Spectacle des chorales du Loiret

Spectacle des chorales du Loiret

Jeudi 16 mai a eu lieu un concert qui regroupe les chorales de huit collèges du Loiret, à la salle des fêtes de Montission, à Saint-Jean-le-Blanc, sous la direction du chef de chœur, Philippe Boutonnet.

Cette année, l’association Schoralia et l’Education nationale se sont de nouveau alliés afin de réinterpréter à leur manière la célèbre comédie musicale « Télécapitale » d’après « Starmania » créée 40 ans plutôt, le 10 avril 1979, par Michel Berger sur les textes de Luc Plamondon.

 

Plus de 300 élèves du Loiret (dont 28 Malesherbois) se sont retrouvés aux alentours de 14 heures pour répéter ensemble une dernière fois avant le grand moment. Le trac des solistes, les quelques bavardages des choristes… Malgré cela, tout s’est bien passé et la bonne ambiance du groupe et des organisateurs a permis de pouvoir s’entraîner sans grande difficulté.

16 h 30, il était temps pour nos jeunes chanteurs de prendre une collation (ou pour la plupart, leur repas du soir !). Nous avons pique-niqué devant la salle des fêtes avec les élèves des autres collèges, ce qui a permis à tous de prendre l’air après plus de deux heures debout, sur scène, en train de chanter.

17 h 30 : le moment pour nos Malesherbois(es) de s’habiller et pour nous, accompagnatrices, de jouer les maquilleuses ! Haut blanc, pantalon noir, que d’étoiles noires sur les visages… Les choristes sont prêts à monter sur scène ! Mais avant cela, laissons les spectateurs arriver.

En attendant, les élèves ont patienté ensemble dehors, devant la salle, afin d’oublier tout le stress présent et de se concentrer un maximum sur la répétition des chansons.

Dix minutes avant le grand moment, les professeurs d’éducation musicale ont rassemblé tous les choristes afin de les mettre en confiance et de les rassurer avant leur entrée en scène, au côté d’un orchestre.

Nous sommes partis de Malesherbes avec 28 élèves et… rentrés avec 3 ! En effet, dans une salle bondée, les familles représentaient la majeure partie des spectateurs ! Mais il y avait également Eric Michon, inspecteur d’éducation musicale de l’académie Orléans-Tours, présent pour contempler le succès de cette comédie musicale.

Et pour conclure cette soirée en beauté, les professeurs de chorales des collèges présents sont montés sur scène afin de rechanter avec les élèves la célèbre chanson « Ego Trip », qui n’a pas laissé la foule de marbre puisque cette dernière était encore debout pour les acclamer !

Rappel :

Rappelons qu’avant ce grand spectacle, la chorale de Mme Walczak a fait d’autres sorties.

Tout d’abord, dans le cadre de la liaison CM2-6e, le jeudi 14 mars, les élèves ont participé aux “Rencontres Chantantes” (comprenant les chorales des écoles de Malesherbes) au Grand Écrin.

Puis, ils ont répété la comédie musicale, lundi 29 mars, dans la salle de concert du Conservatoire d’Orléans, en présence du chef de chœur, Philippe Boutonnet (également professeur d’Éducation Musicale et Vice-Président de “Schoralia”).

Demi-finale des joutes oratoires

Demi-finale des joutes oratoires

La semaine de la culture et de la citoyenneté a débuté jeudi 2 mai, au collège de Malesherbes, par la demi-finale des joutes oratoires.

« Soyez vous-même et croyez en votre discours ». C’est dans la salle polyvalente, autour du mot de bienvenue du Proviseur, Monsieur Gilet, que les élèves de Denis-Poisson et de Gutenberg se sont retrouvés.

Les joutes oratoires ont débuté avec deux hommes du jury. Tout d’abord, Baptiste Marchand, gagnant de l’an dernier, a relu le discours grâce auquel il a gagné.

Ensuite, Abdallah Charki, en Terminale au lycée Duhamel du Monceau et arrivé deuxième au concours national de plaidoiries des lycéens, a motivé les élèves en partageant son expérience personnelle : « Pour réaliser un rêve, il faut travailler dur et lorsque l’on subit un échec, il faut se relever. » En effet, après ses soucis de santé qui l’ont forcé à quitter le monde de la boxe, Abdallah a continué dans un nouveau domaine : le concours de plaidoirie et aujourd’hui, il est heureux. Il a clôturé son discours en motivant les orateurs : « On peut tous devenir une grande personne. »

Au cours de la matinée, les 14 élèves-orateurs se sont prêtés à plusieurs thématiques telles que « l’art est-il un divertissement ? », « l’Intelligence artificielle peut-elle remplacer l’Homme ? » ou encore « Peut-on manger localement uniquement ? ». Les critères évalués par le jury étaient l’argumentation, avoir une parole claire et distincte, la présence d’une gestuelle, l’échange de regard avec le public ainsi que la formulation du discours.

À l’issue de cette demi-finale, sept élèves ont été retenus pour disputer la finale jeudi 13 juin, au collège de Pithiviers.

FINALISTES: Pour Denis-Poisson, il y aura Lianéla Routier, Lucie Duteil et Léa Alves. Pour Gutenberg, ce sera Marilou Lavault, Arone Voisin, Clara Lecointe et Baptiste Venzac.