Mercredi 22 mai, Arles

Mercredi 22 mai, Arles

Bonsoir,

Nous avons marché sur les traces des Romains, en commençant par la visite d’Arles, où une allée de sarcophages et une église nous attendaient. Nous sommes descendus dans la crypte dans laquelle nous avons vu un énorme sarcophage. Ensuite, nous nous sommes rendus au théâtre romain. Nous sommes allés à l’amphithéâtre mais nous avons raté la mise à mort d’un taureau et puis nous avons mangé. Nous sommes allés voir le costume du matador et la tête d’un taureau. Notre journée s’est poursuivie avec la visite d’un forum souterrain. Sur le chemin du retour, nous avons aperçu une tour modern, qu’il sera bientôt possible de visiter, contrastant avec les vestiges romains. Malheureusement, il a été impossible de visiter le musée initialement prévu. Enfin, tout le groupe a pu déguster un succulent repas avec de très bons légumes de la région : une authentique ratatouille provençale. C’est tout pour nous, nous vous souhaitons une excellente nuit !

Moya Nicolas, Maunier Evann, Gomisec Matis

Mardi 21 mai, La Camargue

Mardi 21 mai, La Camargue

Chers parents,
Après une bonne nuit dans nos nouveaux lits, nous fûmes réveillés par les merveilleux sons de nos réveils.
A partir de 7h30, nous étions en train de déguster notre copieux petit déjeuner. A 8h30, nos ceintures étaient bouclées et hop ! Nous voilà prêts pour la Camargue ! En voiture Simone ! Ou plutôt en autocar Richard !
Après être arrivés à destination, à Aigues-Mortes, nous avons été plongés dans l’univers du Moyen-Age !
Nous fûmes impressionnés par la Tour de Constance et ses remparts construis au XIIIème siècle.
Enfin, ce que nous attendions le plus ……… le pique-nique ! Miam ! Sous le regard de Saint-Louis.
Ensuite, notre ventre étant rempli, nous sommes partis pour la quête aux souvenirs ! Nous fûmes dépouillés de notre argent par les cruels marchands… Le plus cruel était le marchand de bonbons !
Nous survécûmes avec quelques sacs pleins et quelques centimes. Notre bataille fut terrible mais nous partîmes pour le parc ornithologique du pont de Gau. Bye-bye le Moyen-âge, bienvenue les oiseaux !
Nous avons découvert beaucoup de choses sur les flamants roses, les hérons, les mouettes rieuses, l’Aigrette-garzette et plein d’autres oiseaux… Nous prîmes de nombreuses photos, en essayant d’avoir les plus belles.
Sur la route du retour, nous aperçûmes taureaux, chevaux camarguais ainsi que des rizières.
Enfin rentrés, nous sautâmes sur nos dîners sans pouvoir arrêter de parler de cette géniale 2ème journée.
Après avoir pris une douche bien chaude, notre lit était notre seule pensée. Enfin nous avions tous passé une excellente journée.
Léa Ganhi / Laya Hoffmann / Mariam Niakaté

Spectacle des chorales du Loiret

Spectacle des chorales du Loiret

Jeudi 16 mai a eu lieu un concert qui regroupe les chorales de huit collèges du Loiret, à la salle des fêtes de Montission, à Saint-Jean-le-Blanc, sous la direction du chef de chœur, Philippe Boutonnet.

Cette année, l’association Schoralia et l’Education nationale se sont de nouveau alliés afin de réinterpréter à leur manière la célèbre comédie musicale « Télécapitale » d’après « Starmania » créée 40 ans plutôt, le 10 avril 1979, par Michel Berger sur les textes de Luc Plamondon.

 

Plus de 300 élèves du Loiret (dont 28 Malesherbois) se sont retrouvés aux alentours de 14 heures pour répéter ensemble une dernière fois avant le grand moment. Le trac des solistes, les quelques bavardages des choristes… Malgré cela, tout s’est bien passé et la bonne ambiance du groupe et des organisateurs a permis de pouvoir s’entraîner sans grande difficulté.

16 h 30, il était temps pour nos jeunes chanteurs de prendre une collation (ou pour la plupart, leur repas du soir !). Nous avons pique-niqué devant la salle des fêtes avec les élèves des autres collèges, ce qui a permis à tous de prendre l’air après plus de deux heures debout, sur scène, en train de chanter.

17 h 30 : le moment pour nos Malesherbois(es) de s’habiller et pour nous, accompagnatrices, de jouer les maquilleuses ! Haut blanc, pantalon noir, que d’étoiles noires sur les visages… Les choristes sont prêts à monter sur scène ! Mais avant cela, laissons les spectateurs arriver.

En attendant, les élèves ont patienté ensemble dehors, devant la salle, afin d’oublier tout le stress présent et de se concentrer un maximum sur la répétition des chansons.

Dix minutes avant le grand moment, les professeurs d’éducation musicale ont rassemblé tous les choristes afin de les mettre en confiance et de les rassurer avant leur entrée en scène, au côté d’un orchestre.

Nous sommes partis de Malesherbes avec 28 élèves et… rentrés avec 3 ! En effet, dans une salle bondée, les familles représentaient la majeure partie des spectateurs ! Mais il y avait également Eric Michon, inspecteur d’éducation musicale de l’académie Orléans-Tours, présent pour contempler le succès de cette comédie musicale.

Et pour conclure cette soirée en beauté, les professeurs de chorales des collèges présents sont montés sur scène afin de rechanter avec les élèves la célèbre chanson « Ego Trip », qui n’a pas laissé la foule de marbre puisque cette dernière était encore debout pour les acclamer !

Rappel :

Rappelons qu’avant ce grand spectacle, la chorale de Mme Walczak a fait d’autres sorties.

Tout d’abord, dans le cadre de la liaison CM2-6e, le jeudi 14 mars, les élèves ont participé aux “Rencontres Chantantes” (comprenant les chorales des écoles de Malesherbes) au Grand Écrin.

Puis, ils ont répété la comédie musicale, lundi 29 mars, dans la salle de concert du Conservatoire d’Orléans, en présence du chef de chœur, Philippe Boutonnet (également professeur d’Éducation Musicale et Vice-Président de “Schoralia”).

Lundi 20 Mai : Orange et le Pont du Gard

Lundi 20 Mai : Orange et le Pont du Gard

Bonsoir à tous,

Après une courte nuit dans le bus, c’est dans l’air frais mais déjà sous le soleil que notre aventure a débuté par la visite du théâtre antique d’Orange.
Nous avons découvert les prémices de la tragédie romaine sous le regard de l’empereur Auguste.
C’est ensuite au pied de l’arc de triomphe que nous avons pensé à vous sous la grisaille malesherboise, rien que pour vous nous avons fait une photo de vos chérubins sous le soleil: 

C’est dans le décors grandiose du Pont du Gard et de sa garrigue environnante que nous avons dégusté nos piques-niques, puis fait une randonnée digestive mais néanmoins sportive.

Nous profitons à présent d’un repos bien mérité après un dîner à l’hôtel.

Nous vous laissons pour une bonne nuit réparatrice car demain sera une journée qui nécessitera beaucoup d’énergie.

L’équipe Provence!

Expédition en terres irlandaises, J5

Expédition en terres irlandaises, J5

Aujourd’hui, c’est dans la capitale irlandaise, Dublin, que nous avons découvert les sports gaëliques et leur mythique fair-play dans l’antre de Croke Park. Notre guide Philip nous octroya le titre de VIP et nous accorda l’insigne honneur d’accéder tant aux vestiaires qu’aux tribunes présidentielles, avec une vue imprenable sur la légendaire pelouse où se sont mêlés affrontements sportifs et politiques.

Après nous être essayés à quelques gestes techniques, nous avons traversé le quartier festif et célèbre de Temple Bar pour ensuite nous imaginer étudiants à Trinity College, plus ancienne université de Dublin.

Nous nous escrimons à présent à tenter de fermer nos valises, puisque la fin de journée (temps libre de shopping), nous a sérieusement compliqué la tâche.

Demain est notre dernier jour en terres irlandaises. Nous passerons la nuit sur le Ferry et ne pourrons donc pas vous envoyer de message, mais nous avons hâte de vous raconter nos dernière aventures de vive voix, mercredi à 19h00 sur le parking du collège.

Expédition en terres irlandaises, J5

Expédition en terres irlandaises, J4

Un peu déboussolés ce matin en ne voyant ni pluie, ni vent, mais retrouvant toutefois nos repères grâce au ciel bas et gris, nous partîmes une nouvelle fois à la rencontre du passé douloureux de l’histoire irlandaise, encore visible dans les rues de DERRY.
Notre guide Michael fut parfait en ces circonstances, ayant lui-même vécu dès son plus jeune âge cette période de troubles, puis s’étant engagé activement. Il a su nous faire passer ses émotions en nous racontant les évènements peints sur les murs de la ville, retraçant l’opposition entre nationalistes irlandais et unionistes britanniques.
Forts de ces nouvelles connaissances et la panse bien remplie de délicieuses chips au vinaigre (!), nous avons poursuivi notre voyage dans le temps par la visite d’un musée en plein-air ; nous nous sommes mis dans la peau des irlandais fuyant l’Ulster dans l’espoir de trouver une vie meilleure en Amérique.
Nos derniers pounds dépensés en Irlande du Nord, nous sommes prêts désormais à revenir à l’euro puisque c’est la République d’Irlande qui nous accueillera pour nos derniers jours.