Vendredi 7 juin 2019 quelques élèves de troisième ont eu la chance de prendre la route pour la Normandie à 4h00 tapante ! Ce fut une des plus longue journée, en effet le retour n’était prévu qu’à minuit.

4H01 : départ direction la Pointe du Hoc 

Gros dodo pendant la route pour la majorité des élèves.

7h30 : Un arrêt pipi + petit déj !

 

 

9H30 : Nous sommes enfin arrivés sur le premier site.

La Pointe du Hoc : descendre du bus, pouvoir se dégourdir les jambes… Quel bonheur ! Et en cadeau la pluie avait cessé de tombé. 

Pendant la seconde guerre mondiale, les forces allemandes ont occupé la Pointe du Hoc et transformé cet endroit en un champ de combat fortifié protégeant une batterie de canons lourds. Le matin du 6 juin 1944, les rangers de l’armée américaine ont escaladé des falaises de 30 mètres pour occuper cette position fortement défendue. Leurs actes héroïques ont aidé à établir un bon front Allié en France et commencer la libération de l’Europe.

Les élèves ont été totalement immergé dans ce paysage qui garde encore les traces des combats (bombardements, bunkers…)

Retour au bus pour prendre la route vers le prochain arrêt : le cimetière américain de Colleville-sur-Mer. Nous n’avons cependant pas pu longer comme prévu la plage d’Omaha (où se trouvait le pont artificiel) car une cérémonie se déroulait ce jour-là et les rues étaient bloquées.

Nous avons ainsi marché sur le sol américain et observé près de 9000 tombes. Les élèves ont aussi vu La Chapelle décorée d’une magnifique mosaïque.

Retour dans le bus pour le dernier site : la batterie de Longues sur Mer où nous avons vu des canons ainsi qu’un bunker ! Ce site est un vestige de l’ensemble de fortifications contruit le long des côtes appelé le mur de l’Atlantique par la propagande allemande. Les 4 canons pouvaient atteindre les plages situées à plus de 20 km. Les Alliés l’ont pris le 7 juin au matin après avoir déversé 1 millier de tonnes de bombes sur la batterie !

Le timing était serré et les embouteillages ne nous ont pas aidé… mais l’heure était enfin arrivée : celle du pique nique ! La marée était haute ainsi nous n’avons pas déjeuné sur la plage.

Nous avons eu la chance de pouvoir voir, croiser et admirer beaucoup de véhicule d’époque : char de combat, jeep … En effet, nous étions le lendemain de la célébration du 75ème anniversaire du débarquement. D’ailleurs le président français et américain étaient présents la veille de notre arrivée…
L’après-midi était dédié à la visite du Mémorial de Caen.

Sur la façade du mémorial on peut lire cette inscription : “La douleur m’a brisée, la fraternité m’a relevée, de ma blessure a jailli un fleuve de liberté.” Paul Dorey
On peut imaginer que la façade représente le XX ème siècle et qu’ainsi la fracture au milieu symbolise la 2nd guerre mondiale.

Ce mémorial est une mine d’or pour des élèves de troisième qui approchent du brevet. En effet le musée se sépare en deux parties : avant 1945 et après 1945.
Nous sommes rentrés vers 23h30 avec des souvenirs plein la tête.
Merci à Mme Fournier pour organiser chaque année cette superbe sortie et un grand merci aux professeurs qui l’aident dans cette tâche !
Merci aux élèves bien évidemment pour leur présence, leur comportement et leur curiosité durant le voyage.